Les derniers articles par Florent Pachurka (tout voir)

Propulsée par l’essor de nouvelles technologies, l’industrie 4.0 désigne une nouvelle génération d’usines connectées, robotisées et intelligentes dans laquelle les collaborateurs, les machines et les produits interagissent.

 

Origine et définition

L’Industrie 4.0 est un concept né en Allemagne en 2010. Il est dévoilé au grand public en 2011 lors du Forum mondial de l’Industrie de Hanovre.

Appelé « Usine du futur » en France, ce projet est la quatrième révolution Industrielle après celle de la production mécanique, celle de la production de masse et celle de la production automatisée.

Source : Source FIM . Guide pratique de l’usine du futur

 

La dernière révolution industrielle se présente comme la digitalisation maximale des échanges économiques et productifs. Des technologies telles que le Cloud, le Big Data Analytics, l’Internet Industriel des Objets viennent s’y greffer.

L’usine 4.0 est un système global interconnecté où collaborateurs, produits et machines interagissent entre eux. Le produit sera personnalisable et pourra communiquer avec les machines durant toute sa conception jusqu’à sa réalisation. Les unités de production deviennent autonomes, intelligentes.

L’enjeu est de réussir à connecter le besoin du client à l’organe de production grâce à l’apport des nouvelles technologies, indispensables dans cette nouvelle usine interconnectée.

 

L’émergence de nouvelles technologies dans l’industrie

 

La réalité augmentée

En superposition au monde réel, elle permet d’ajouter des informations dans notre champ visuel.

 

 

La fabrication additive

Connu sous le nom d’impression 3D, elle rend possible la fabrication de séries de composants en un temps record.

 

 

 

L’intelligence artificielle

Elle correspond donc à un ensemble de concepts et de technologies mis en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence. L’intelligence artificielle est le moyen d’exploiter, en temps réel, la masse d’informations récoltées, de les trier, les analyser et les soumettre à un opérateur.

 

Le Cobot

Le nouveau robot industriel accomplit des tâches simples en collaboration avec l’humain.

 

 

La maquette numérique

Elle génère un gain de temps précieux. Avant qu’il n’existe physiquement, le produit peut être visualisé et des contrôles et des simulations peuvent déjà être réalisés.

 

 

Une industrie 4.0 implique donc une transformation digitale regroupant les technologies de l’information, les matériels et les logiciels. L’humain aura aussi un rôle important dans cette transformation : l’ouvrier devenu collaborateur est un élément moteur et indispensable à cette évolution.

 

Comment y parvenir ?

L’industrie 4.0 se concentre principalement autour de 4 leviers de transformation :

 

 

 

Pour conclure

Ainsi l’écosystème de l’Industrie 4.0 est un ensemble interconnecté adoptant des organisations agiles et apprenantes en plaçant l’humain en son centre et s’apparente au modèle ci-dessous :

 

Source : Source Gimélec. Industrie 4.0 : Les leviers de la transformation

Avec l’Industrie 4.0, la France a l’opportunité de recréer son avenir industriel. Elle a d’ailleurs lancé le 2 octobre 2017 le label French Fab afin de promouvoir les forces vives du secteur industriel en France et à l’international.

L’Industrie du futur en sera une préoccupation majeure, avec comme sponsor l’Alliance industrie du futur (AIF). Créée en 2015, l’AIF réunit les organisations professionnelles de l’industrie et du numérique et vise à fédérer, à accélérer et à transformer l’outil industriel français. Certaines entreprises œuvrent déjà à ce changement. C’est le cas de Livbag, filiale d’Autoliv ou du groupe PSA qui a imaginé l’usine du futur au travers de la vidéo ci-dessous: