SDSI-Schéma Directeur des système d'information-Arisa Mons_page-0001

SDSI-Schéma Directeur des système d'information-Arisa Mons_page-0002

Véritable outil d’aide à la décision et au pilotage, le Schéma Directeur des Systèmes d’Information (SDSI) estune déclinaison du plan stratégique d’entreprise vue à travers le prisme de la DSI.Généralement projeté sur 3 à 5 ans, il permet de définir une cible et une trajectoire d’évolution du systèmed’information, en considérant les orientations stratégiques et business de l’entreprise. Lors de saconstruction, il convient de collecter les enjeux et les constats des différentes directions métiers, de décrireles projets adaptés au contexte de l’entreprise et de les placer dans le temps, mais aussi de proposer unplan d’évolution de la technologie soutenant et sécurisant ces transformations des solutions métier.Mais alors, faut-il s’arrêter ici ? Le SDSI ne sert-il qu’à construire une vision macro budgétée et présentée auplus haut niveau de l’entreprise ? Comment capitaliser au mieux sur ces travaux dans la durée ?Bien qu’essentiel à la mise en œuvre de la stratégie d’entreprise, le constat est évident :Le SDSI est souvent trop détaillé sur une échelle de temps importante (3 à 5 ans) rendant caduque, dès lafin de la première année, les nombreux travaux de chiffrage et de prioritisation réalisés au début de saconstruction. L’entreprise évolue, le marché aussi et ce, de plus en plus rapidement. Il devient doncessentiel de concentrer les efforts sur la première année, en définissant des lignes directrices pour lemoyen et le long terme.Le SDSI doit être un outil de pilotage vivant et relativement agile, lui aussi. Or il est très peu mis à jouraprès sa création. De ce faits, les métiers et la DSI ont tendance à rester figés sur la version initiale, enpointant du doigt les éventuels retards. Le SDSI doit faire l’objet d’arbitrages stratégiques sur la durée, enconsidérant l’évolution du budget, les priorités business, le planning, mais aussi les opportunitéstechnologiques.Enfin, le SDSI s’avère parfois être utilisé par la DSI pour débloquer, en première intention, du budget. Lesprojets sont listés, priorisés et budgétés, mais dans un unique but de justifier un budget qui sera,finalement, détourné de son objectif initial. Il devient alors un argument financier plutôt qu’un outilstratégique de décision et de suivi.Compte tenu de ces différents constats, rappelons les principaux objectifs du SDSI :Maitriser les forces et faiblesses du SI au regard des ambitions de l’entreprise et de la concurrenceDétailler les chantiers d’évolution et de transformation du SI contribuant à l’atteinte des axesstratégiques de développement de l’entreprise (exemples : développement de l’activité, réduction descoûts, amélioration de la performance, couverture des risques)Exploiter, au fil de l’eau, les opportunités technologiques offertes par le marchéAnticiper les besoins en ressources humaines, et en investissementGarantir une cohérence fonctionnelle et technique de l’évolution du SI, quelles que soient la cible et lescénario retenuIdentifier les risques (réglementaires, planning, budgétaires …) et anticiper les impacts sur la cibleConstruire un outil de pilotage de l’ensemble des projets inscrits au SDSI en intégrant les notions decoût, délai, qualité et ressourcesPour capitaliser au mieux sur le SDSI, en le faisant vivre et en l’utilisant comme outil de pilotage, nous avonsidentifié les facteurs clés de succès qui, chez nos clients, ont fait leurs preuves :ACCEPTER LES CHANGEMENTSLa stratégie évolue avecle temps en tenantcompte du marché et dela situation del’entreprise. Le SDSI doits’adapter régulièrementau nouvelenvironnement enrequalifiant les projetsexistants et en évaluantl’opportunité d’enajouter de nouveauxFormer les responsablesprojets et les managersInstaurer unecomitologie adaptéepour suivre et mettre àjour le SDSISUIVRE LES PROJETS PAR AXESTRATÉGIQUELe suivi des projets doitse faire par axestratégique en analysantle budget, le planning etla qualité à date. Cesindicateurs, consolidéspar axes, permettent deconstruire une visionsynthétique etpercutante quant àl’atteinte des objectifsfixés et de prendre lesdécisions au bon niveauRattacher chaque projetà un axe stratégiqueEMBARQUER LES ÉQUIPESLe suivi par axestratégique peut êtreprésenté dansdifférentes instances,jusqu’au séminaired’entreprise. Afficher unobjectif clair, et un étatd’avancement associé,permet de donner dusens à la démarche etd’embarquer lesdifférentes équipesConstruire un plan decommunication (équipesprojets, directions …)POURQUOICOMMENTPour capitaliser au mieux sur le SDSI, en le faisant vivre et en l’utilisant comme outil de pilotage, nous avonsidentifié les facteurs clés de succès qui, chez nos clients, ont fait leurs preuves :OUTILLER LE SUIVI DESPROJETSSe doter d’un outil desuivi des projetsindustrialisé permetd’obtenir desinformations fiables,pertinentes, et associéesaux axes stratégiques duSDSI. C’est un gain detemps essentiel quantau maintien du SDSIdans le tempsAcquérir un outil de suivide projetAssurer un reportingopérationnel à plusieursniveaux (projet,programme, axe)La démarche de construction du SDSI permet une définition claire et partagée des objectifs de l’entrepriseet de la DSI. Son utilisation comme outil de pilotage permet de suivre et de mettre à jour la trajectoired’atteinte de la cible, et ce, considérant chaque changement ou évolution pouvant survenir dans le temps.